nous appeler

03 20 20 70 49

Accueil > Actualités > Aides et astuces > Les effets des déménagements fréquents sur nos enfants

07 Déc 2018

Les effets des déménagements fréquents sur nos enfants

Pour des raisons professionnelles ou personnelles, vous pouvez être amenés à déménager régulièrement. Si c’est une source de stress pour les adultes, les déménagements répétés sont aussi difficiles à vivre émotionnellement pour les enfants, et nécessitent une vigilance accrue de la part des parents.

Les déménagements fréquents, une source de stress pour les enfants

Tout déménagement fréquent ou moins fréquent est une source de stress pour la famille. Les parents sont en général moins patients et cela se répercute sur leurs enfants. Confronté à une modification profonde de son environnement, l’enfant peut développer un sentiment d’insécurité. Au quotidien, il peut montrer son stress de différentes façons. Selon son âge, il peut régresser en faisant à nouveau pipi au lit, pleurer fréquemment, avoir des maux de ventre, avoir du mal à s’endormir ou faire des cauchemars… Il peut aussi développer des peurs irrationnelles et envahissantes ou manifester une inquiétude soudaine à l’idée de se retrouver seul.

Les déménagements fréquents chez les ados

A une période sensible pendant laquelle ils doivent déjà gérer des émotions fortes, les adolescents peuvent être particulièrement affectés par le stress du déménagement fréquent ou moins fréquent. La perte de leurs repères, le changement d’école, l’éloignement de leurs amis sont très difficiles à vivre à cette période. Ils peuvent alors se renfermer sur eux-mêmes et certains signes doivent alerter les parents. Parmi ces signes : fatigue intense, manque de concentration, baisse des performances scolaires, désintérêt pour ses activités habituelles, changement de comportement. Tous sont des signes qui montrent que l’adolescent va mal.

Selon une étude de chercheurs danois et anglais menée sur une vingtaine d’années, les déménagements fréquents peuvent même avoir des conséquences lourdes sur les adolescents à long terme. Plus fragiles que leurs camarades, notamment si les déménagements ont eu lieu entre 12 et 14 ans, ils sont plus susceptibles de développer une fois adultes des dépressions et des problèmes mentaux, des dépendances à l’alcool et à la drogue, et de faire des tentatives de suicide.

Pour aider son enfant à surmonter les effets du déménagement, nous vous invitons à lire l’article Aider un enfant à accepter un déménagement.

Pour toute question concernant le côté logistique de votre déménagement, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous appeler via le numéro 03 20 20 70 49.

Nous effectuons des déménagements dans toute la France et même à l’international (déménagement en Europe et déménagement à l’étranger).

Retour